Im Bann der roten Hosen: Warum Politiker und Manager falsche Entscheidungen treffen

Wenn alle Fakten klar sind, sollte die richtige Entscheidung auf der Hand liegen. Dennoch urteilen Verantwortliche in Politik und Wirtschaft immer wieder falsch und schieben wichtige Reformen hinaus – obwohl sie es eigentlich besser wissen müssten.

Corneille, mon bébé jaloux – Mein eifersüchtiges Kind

Par Chatal Salumu Corneille Bagalwa, mon fils qui a deux ans et 3 mois ne veut pas l’arrivé de mon nouveau bébé. Il est très jaloux, pas de question pour lui d’un autre enfant dans notre maison. Quand il m’avait posé la question de savoir ce qui est dans mon ventre, je lui ai dit que c’était un bébé qui sera bientôt avec lui. Curieusement j’ai eu de coups de têtes sur mon ventre et il a commencé à pleurer. Avant pour qu’il dorme convenablement pendant la nuit il s’appuyait sur mon ventre et se sentait très heureux. Et maintenant comme je suis déjà au huitième moi de ma grossesse, je ne sais plus le faire dormir sur mon ventre. Et quand il veut monter sur moi par force, je lui dit que c’est impossible car il me fait mal. Corneille n’écoute pas cela car il me donne des coups sur le ventre en disant, je cite : « Toi bébé, je vais te frapper ! ». Eh bien, ça va être dur chez nous! Radio Tayna: Sie arbeiten im Chaos, verdienen kaum Geld und führen ein gefährliches Leben. Journalisten im Osten der Demokratischen Republik Kongo lassen sich nicht unterkriegen. Auf sofies verkehrte welt erzählen sie Geschichten aus dem Alltag der Menschen nach einem langen Bürgerkrieg – in französischer und deutscher Sprache (siehe unten). weiterlesen….     Corneille, mein eifersüchtiges Kind Mein Sohn Corneille Bagalwa ist zwei Jahre und drei Monate alt. Er freut sich gar nicht über unser zweites Kind, das bald auf die Welt kommt. Es steht für ihn außer Frage, dass es da noch ein Geschwisterchen geben soll. Als er wissen wollte, was in meinem Bauch ist, habe ich ihm erzählt, es sei ein Baby, das bald an seiner Seite sein wird. Da hat er tatsächlich mit seinem Kopf auf meinen Bauch geschlagen und geweint. Bis vor kurzem habe ich Corneille auf meinem Bausch schlafen lassen, damit er sich wohl fühlt. Er war darüber sehr glücklich. Aber nun bin ich im achten Monat schwanger. Ich kann den Jungen nicht mehr auf meinen Bauch legen. Manchmal versucht er trotzdem, auf mich zu klettern. Ich sage ihm dann, dass das nicht ginge, er tue mir weh. Aber er hört nicht auf mich und boxt auf mich ein. Er sagt, ich zitiere: „Hey du Baby, ich werde dich schlagen!“ Das kann heiter werden bei uns. Übersetzung: Judith Raupp  ...

Vivre dans une baraque – Leben auf der Baustelle

Bon nombre d’habitats de l’Est du Congo construisent leurs maisons sans tenir compte des règles qui pourront garantir sa durabilité face aux éventuels intempéries. Reagan Mwanaweka connaît bien le problème. Mais il manque l’argent et le savoir-faire des maisons stables. C’est un problème dans de nombreux pays pauvres, confirme  l’Organisation des Nations Unies. Par Reagan Mwanaweka L’après-midi du samedi 17 mai 2014, par exemple, la ville de Goma a subit la fureur d’un vent qui a dans son passage emporté toitures, maisons et même certaines végétations. Cette situation semble guère servir de mis en garde à ces habitants qui après ce passage ont reconstruits leurs maisons avec des techniques et moyens rudimentaires qui ne garantissent pas une résistance face aux éventuels menace comme les vents et le tremblement de terre surtout que la ville de Goma est situe au sud d’une chaîne des volcans. Radio Tayna: Sie arbeiten im Chaos, verdienen kaum Geld und führen ein gefährliches Leben. Journalisten im Osten der Demokratischen Republik Kongo lassen sich nicht unterkriegen. Auf sofies verkehrte welt erzählen sie Geschichten aus dem Alltag der Menschen nach einem langen Bürgerkrieg – in französischer und deutscher Sprache (siehe unten).  weiterlesen…. Avant comme après le passage du vent beaucoup de murs de ces maisons sont construits en planches soit en tôles même de fois en bâches soutenus par des sticks des bois et la majorité d’elles n’ont des fondations en ciment. Moi-même qui ai été victime de cet incident naturel, parce que la maison ou loges les animaux de ma famille a été emporté par le vent. J’ai passé tout mon temps du lundi 19 mai a la reconstruire avec presque les mêmes méthodes insuffissantes. Beaucoup d’habitants de cette partie justifient leurs constructions par les manques de moyen pécuniaire et font cela grâce aux moyens de bords. L’UN-HABITAT, l’agence des Nations Unies, responsable pour le logement de la population dans les pays en développent, reconnaît la précarité de ces maisons. Elle avait publié un rapport en 2005 ou elle déclare que trois milliards de personnes supplémentaires nécessiteront un logement d’ici à 2030. Le rapport recommande par ailleurs plusieurs systèmes innovants pour financer la construction de logements et rappelle que les contributions du secteur privé continueront à être nécessaires dans le futur. Toutes fois, l’Est de la RDC est une région poste-conflit où la majorité de sa population gagne moins que les 3 dollars par jour comme le prévoit l’état congolais.   Leben in einer Baracke Viele Einwohner im Osten der Demokratischen Republik Kongo bauen ihre Hütten...

Powered by WordPress | Designed by Elegant Themes